mandiana

Autres Sites hebergés par SONTEC

DiBiDa Direct TelMed Keneya CAPI Elearning
0
0
0
s2sdefault

PRESENTATION DE LA PREFECTURE DE MANDIANA

I – Cadre physique

a) Limite :
La préfecture de Mandiana a été créée par la Loi N° 19/AL/75 du 16 Avril 1975 inaugurée le 1er Décembre 1977.

Située au Nord –Est de la Guinée entre les 10è et le 12è degrés de l’attitude Nord, les 8è et 10è degrés de longitude Ouest. Elle est limitée :

A l’Est par les Républiques du Mali et de la Côte d’Ivoire ;

Au Nord-Ouest par la Préfecture de Siguiri ;

Au Sud-Ouest par celle de Kankan.

Elle s’étend sur une superficie de 12300 Km².


b) Végétation :

La végétation relativement dense, la formation végétale typique est la savane qui se présente sous divers aspects selon les lieux. Ainsi, on trouve surtout des savanes boisées et des galeries de forêt à l’Est dans la Sous-préfecture de Saladou, la savane franche et arbustive est rencontrée sur une bonne partie de l’étendue de la Préfecture, favorisant l’existence d’une faune riche et variée.

On trouve outre les hautes herbes de la famille des Andropogons, des arbres typiques tels que : 

Le Butiro Spermum parkii (Karité) ; 

Le Parkia Biglobosa (Néré) ; 

Le Lophira Lancéolata (Mana) ; 

L’Afzélia Africana (Lènkè) ; 

Le Bonbax costatum (Bouboun) ; 

La Kayas Sénégaliensis (Sôo)

Ces arbres ont leurs écorces couvertes d’une pellicule de liège (tissu végétal formé de cellules mortes à parois imprégnées de subérine) leur permettant de résister aux feux de brousse.

Au bord des cours d’eau, on rencontre aussi : 

L’Uapata (Kôsômô) ; 

Le Sygygium guinéenne (Kôkissa) et ; 
Le Ptérocarpus (Djékoun).



c) Hydrographie :

Tous les cours d’eau de la Préfecture de Mandiana appartiennent au système hydrographique du Niger, dépendant du système orographique de la dorsale guinéenne.

Dans une Préfecture aussi proche de contrées sahéliennes, le problème d’eau se pose avec beaucoup d’acuité en saison sèche, ce qui met un accent particulier sur l’importance de l’hydrographie.

Les perspectives de développement agro-pastoral sont liées ici à la maîtrise de l’eau, grâce à la réalisation des micro-barrages et les grands travaux d’aménagement.

Parmi les principaux cours d’eau qui arrogent la préfecture de Mandiana, on peut citer : 

Le Niger : arrose les Sous-préfectures de Sansando et de Dialakoro ; 

La Fié, un affluent du Niger qui arrose les Sous-préfectures de Koundian, Faralako, Balandougouba, Kinièran, Kondianakoro, Dialakoro et la Commune Urbaine ; 

Le Sankarani, un affluent du Niger qui occupe une position privilégiée dans la Préfecture. Il s’étend sur une longueur de 670 Km. Ce fleuve arrose la Commune urbaine, les Sous-préfectures de Saladou, Kantoumanina, Faralako, Morodou, Kondianakoro et Balandougouba. 

Le Milo, il arrose la Sous-préfecture de Sansando. Il est à noter, la présence le long de ces cours d’eau, de vastes plaines cultivables non aménagées pour pratiquer ces différentes cultures (riz, mais, légumes etc).



d) Le Sol :

Souvent dégradé par les feux, le vent et la pluie, les sols sont de trois types : 

Les sols faiblement férralitiques : de couleur rose à cause de leur teneur riche en fer et faible en aluminium, ils sont couverts d’une végétation clairsemée. 

Les sols férralitiques jeunes : ont les trouve sur les bourrelets. 

Les sols hydromorphes : se rencontrent au bord des cours d’eau, ils sont assez riche et sont constitués de limon, de sable et d’argile. Ce sont des sols meubles et profonds qui puisent difficilement.



e) Le Climat :

Il s’agit du climat tropical caractérisé par l’alternance de deux saisons : une saison sèche et une saison pluvieuse.


Les premières pluies s’annoncent vers la fin du mois d’avril et tombe régulièrement en mai. Elles atteignent leur maximum en Juillet – Août alors elles cessent dans la deuxième quinzaine du mois d’octobre. Pendant la saison sèche (de Novembre à Avril) la sècheresse y sévit, ponctuée par le souffle de l’harmattan.


Les températures varient entre 18 et 42° en moyenne donc des amplitudes fortes. Les basses températures se font sentir en Janvier correspondant à une vague de froid, elles varient de 17 à 11° c.

 

 

PAR Mamoudou DIALLO
Informaticien à la Direction Préfectorale de l’Education (D.P.E) de Mandiana.

 

 

Gravatar
Sekou Diakite
Mes appreciations
Merci pour cette information

2000 caractères restants